Pensez au compostage

  • Composte © P.Godreuil

Réduire le volume de votre poubelle, c’est possible ! Composter ses déchets, c’est réduire le volume des ordures ménagères de 30% en moyenne ; la quantité de biodéchets produite par un foyer pouvant ainsi être détournée de la collecte est estimée entre 50 et 70 kg par an.

Sticker 10*6 poubelle-HDComposteur © FotoliaCompost - 2 © P.GodreuilCompost - 0004 © Peggy GodreuilCompost - 0023 © Peggy GodreuilCompost © shutterstock

Faire son compost soi-même

L’utilisation d’un composteur chez soi est particulièrement utile, simple et efficace pour la nature. Cela permet en effet d’obtenir de l’engrais pour le rempotage des plantations ou le disperser en fumure dans le potager. Autre avantage, la diminution des trajets à la déchetterie. D’autre part, l’ensemble de la collectivité bénéficie du compostage individuel. 

 

Composter, oui mais comment ?

➜ Équipez-vous d’un composteur.
➜ Choisissez un endroit mi-ensoleillé, mi-ombragé et à l’abri du vent.
➜ Une fois votre composteur installé en contact avec la terre, suivez les quatre règles d’or du compostage :

  1. Variez les apports et alimentez-le régulièrement : mêlez matières sèches et humides.
  2. Aérez tous les 2 mois.
  3. Surveillez l’humidité du compost : le mélange doit être ni trop sec, ni détrempé.
  4. Assurez-vous que le compost dégage de la chaleur.

 

A mettre au composteur :

  • Déchets de cuisine : épluchures de fruits et de légumes, coquilles d’œufs, pain dur, marcs et filtres de café, sachets de thé et de tisane…
  • Déchets de maison : mouchoirs en papier, essuie-tout et serviettes en papier, cendres et sciures de bois non traitées, plantes d’intérieur…
  • Déchets de jardin : tontes de gazon, feuilles mortes, fanes de légumes, fleurs fanées, petites tailles, mauvaises herbes non montées en graine…

 

A éviter :

Végétaux ayant subi des traitements chimiques, mauvaises herbes montées en graine, plantes malades, résineux, noyaux, épluchures d’agrumes, excréments, couches, cendres, déchets de poisson…

Un doute ? Jetez avec les ordures ménagères.

 

Acquérir un composteur

La Communauté de Communes s’efforce dans ce domaine de répondre au mieux aux attentes de la population. C’est pourquoi, elle propose aux habitants de son territoire d’acquérir un composteur en bois (garanti 7 ans) d’un volume de 565 Litres, pour la somme de 20 € (chèque à l’ordre du Trésor Public). La différence de la valeur des composteurs est financée par la Caux Estuaire, l’Ademe et le Département de la Seine-Maritime.

 

Le compostage collectif ou en pied d’immeuble c’est possible !

Caux Estuaire offre l’opportunité à chaque citoyen de participer activement à la réduction de la production de déchets ménagers. Pour cela elle propose un accompagnement et la fourniture gratuite de composteurs.

 

Qui peut participer ?

Tous les immeubles (copropriétés, locataires de bailleurs sociaux ou privés…) dès lors que les conditions ci-dessous sont respectées :

  • Habiter sur l’une des communes du territoire
  • Disposer d’un espace de terre non occupé de quelques mètres carrés (minimum 5 m², d’une longueur et d’une largeur d’un minimum de 1m20) pour installer les composteurs
  • Bénéficier d’un accord collectif à la démarche (accord du syndic, du propriétaire ou du bailleur de l’immeuble)
  • N’utiliser que les déchets fermentescibles des habitants de l’immeuble et réemployer le compost produit dans l’immeuble dans des jardinières privées ou dans des espaces verts communs à la résidence.
  • Trouver, au sein du groupe de volontaires, au moins 2 personnes référentes chargées de l’entretien et du suivi du compostage.

 

Service « déchets » de Caux Estuaire
Par téléphone, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h30
Au numéro d’appel gratuit 0 800 474 167 (appel gratuit depuis un poste fixe)
Par mail à l’adresse suivante : contact@caux-estuaire.fr

 

Infos pratiques