Lutte contre les inondations

  • Bassin © inconnu
  • Lutte contre les inondations © P.Godreuil

La Seine-Maritime est le 4ème département français en termes de déclaration d‘état de catastrophe naturelle pour inondations. Les raisons ne manquent pas : les quantités de pluies importantes, la nature des sols et le relief marqué qui favorisent les ruissellements, le développement de zones d’habitat, d’activités économiques et industrielles qui limitent les zones d’absorption des eaux de pluie, les mutations de l’agriculture diminuant les zones enherbées. Pour gérer les ruissellements, Caux Estuaire se charge de mener les études et de définir les aménagements à réaliser sur le territoire, en collaboration avec les communes membres.

Lutte contre les inondations © P.GodreuilLutte contre les inondations © P.GodreuilLutte contre les inondations © inconnuLutte contre les inondations © P.Godreuilfonctionnemnt ouvrage

La gestion des ruissellements à l’échelle des bassins versants

 

Objectifs des aménagements à réaliser sur le territoire

1. La protection des biens et des personnes : pour mémoire, 12 arrêtés de catastrophes naturelles pour inondations et coulées de boue ont concerné tout ou partie du territoire sur la période 1986-2008.

2. La préservation ou reconquête de la qualité de la ressource en eau, que ce soit :

  • au niveau des ressources actuellement directement exploitées pour l’alimentation en eau potable.
  • au niveau d’une qualité générale de la nappe de la craie du secteur.

 

Nature des aménagements

Il s’agit d’ouvrages permettant de stocker temporairement de plusieurs centaines à plusieurs milliers de mètres cube d’eau. Ces ouvrages dits « structurants » sont principalement des digues et prairies inondables, éventuellement des bassins.

Ils peuvent être utilement complétés par des aménagements dits d’hydrauliques douces. Ce sont, pour la plupart, des éléments traditionnels du paysage cauchois réalisés, et éventuellement adaptés, pour réguler et/ou canaliser les écoulements et limiter les risques d’érosion : talus, fossé, mare tampon, bande enherbée…

Ces aménagements sont essentiellement réalisés et entretenus par les privés.

 

Projets

Plus de 120 projets d’aménagements ont pu être mis à l’étude sur le territoire de Caux Estuaire ; 41 ouvrages de lutte contre les inondations sont d’ores et déjà réalisés. Caux Estuaire élabore annuellement un programme de réalisation d’ouvrages en fonction des subventions accordées par l’Agence de l’Eau Seine Normandie, et de l’avancement des accords fonciers.

 

Qu’est-ce qu’un bassin versant ?

Un bassin versant est une partie d’un territoire délimitée par le relief (lignes de crêtes). Il a la forme d’une vallée dans laquelle les eaux s’écoulent vers un exutoire commun (cours d’eau, lac, rivière, mer…). Le bassin versant apparaît comme la meilleure entité pour assurer une gestion globale et intégrée de l’eau.

Lien utile : AREAS: http://www.areas.asso.fr

 

Syndicat Mixte des Bassins Versants de la Pointe de Caux Etretat
Chemin d’argile 76133 Epouville
Tél. : 02.35.55.06.95
Fax : 02.35.24.51.28
Président : M. Daniel Soudant
Directeur : M. Mickael Braquehais
Animateurs agricoles : M.M Gerome Guétrot et julien Gouvazé
Pour en savoir plus sur le sujet, consultez le site Internet du SMBV : cliquez ici

 

Lutter contre les inondations en milieu urbain

La compétence pluviale a été confiée par les communes à Caux Estuaire. Elle concerne l’assainissement pluvial des bourgs et des hameaux et vient compléter l’action de lutte contre les inondations et les ruissellements menée par les services de la Communauté de Communes.

 

Le rôle de Caux Estuaire

La compétence pluviale organise la gestion  des ouvrages pluviaux (avaloirs, canalisations, fossés, bassins…).

A noter que le petit entretien de surface relevant de la voirie (feuilles, boues, caniveau…), la défense incendie et l’entretien paysagers relèvent pour leur part de la compétence communale.

Afin d’inventorier précisément les ouvrages et de déterminer les travaux à réaliser, Caux Estuaire avait lancé en novembre 2008 un schéma pluvial sur l’ensemble des 16 communes du territoire. A ce jour, ce sont :

20 km de fossé – 42 bassins – 43 km de canalisations – 1838 accessoires (grilles, avaloirs, accodrains et regards)

qui ont été répertoriés et ont permis le calcul pour le transfert de charges par les communes vers Caux Estuaire, transfert nécessaire pour continuer à entretenir le réseau existant et envisager des nouveaux travaux d’investissement

Dans ce cadre, Caux Estuaire assure les missions suivantes :

  • Entretien des ouvrages (grilles, avaloirs, réparation de canalisations, curage de bassins…)
  • Curage des canalisations pluviales
  • Inspection télévisées en cas de bouchage ou pour travaux
  • Gestion des déclarations de travaux (300 dossiers annuellement)
  • Réalisation de projets neufs visant à limiter l’inondabilité des secteurs urbanisés
  • Vérification des dispositifs pluviaux pour les permis de construire
  • Conseil sur le pluvial auprès des usagers, communes et maîtres d’ouvrages

 

Pour en savoir plus