Paysagement du parc de Gromesnil

  • Paysagement du Parc Gromesnil - 1 © Peggy Godreuil
  • Paysagement du Parc Gromesnil - 2 © Peggy Godreuil
  • Paysagement du Parc Gromesnil - 3 © Peggy Godreuil

Véritable lieu de rencontre, le parc de Gromesnil favorise les échanges entre la population et les artistes et constitue une réelle vitrine de la vivacité de la création locale. Le parc est aussi devenu un repère culturel et touristique où se manifestent toutes les formes d’art.

Des études ont fait état d’un parc vieillissant dont il était urgent de garantir une transition arborée avec de nouvelles plantations. C’est pourquoi, Caux Estuaire a confié en 2014, l’aménagement et la conception scénographique à un architecte paysagiste pour rajeunir le parc et sécuriser les espaces.

L’action de repaysagement du parc permet ainsi au site d’accroître son rayonnement naturel, de positionner le territoire sur le tourisme de jardins, secteur actuellement en plein essor, et de fournir aux habitants et aux touristes des occasions de visites renouvelées toute l’année.

Aquarelle parc © Y.PeronArbre parc de Gromesnil © P.GodreuilPaysagement du Parc Gromesnil - 64 © Peggy GodreuilPaysagement du Parc Gromesnil - 13 © Peggy Godreuil

 

Le renouveau du parc

Laisser la nature reprendre ses droits et favoriser l’auto-régénération du parc

Marc Vatinel, en charge du projet, a choisi de faire confiance à la nature en lui permettant de reprendre ses droits. L’action paysagère engagée privilégie un jardinage différencié, une gestion étalée dans le temps et un entretien plus responsable. Des ambiances végétales sont en création, à partir de plantations annuelles, vivaces et arbustives, afin de réintroduire des échelles intermédiaires entre les compositions.

 

Création de nouveaux espaces

Les Bosquets : 6 « carrés » de 500m2 chacun accueillent toute la biodiversité et son évolution. La prairie deviendra roncier puis enchevêtrement de buissons touffus (hallier) qui accueilleront la plantation d’arbres. Enfin, des théâtres de verdure y seront aménagés.

Les Zigzags : droites ou zigzagantes, ces bandes de 3m de large, aujourd’hui recouvertes du broyat issu des élagages des arbres du parc, sont autant de lisières qui accueilleront une palette végétale arbustive ; à la fois brise vent et pourvoyeuses de nouveaux espaces.

Les Ramées : entrelacs de branches issues de tailles sélectives faites dans le parc, les ramées dessinent des espaces et en constituent les limites. Elles sont un moyen de protéger des prédateurs la végétation en place et notamment de jeunes arbres.

 

Ateliers d’artistes autour du land art

Fort de cette cure de jouvence, le parc accueillera désormais des « Land artistes ». Au titre du dispositif ateliers d’artistes, les artistes retenus vont trouver refuge ici pour laisser libre cours à leur imagination et faire œuvre de création en utilisant les ressources et les matériaux disponibles sur place. Par exemple : les troncs des arbres abattus deviendront des supports propices à l’expression d’artistes.

 

Lieu de projets participatif et éducatif

Un des objectifs du projet est de favoriser l’éducation artistique et à l’environnement par le biais d’actions culturelles et environnementales autour des projets paysagers et artistiques menés dans le parc. Les habitants du territoire, les associations, les scolaires… sont, par exemple, sollicités pour participer aux différentes campagnes de plantations, ce qui permet au plus grand nombre de s’approprier les lieux à travers une démarche de protection et de mise en valeur de notre patrimoine naturel.