Projets d’avenir

Nouveau centre aquatique

  • Bassin nord © DRD Architecture
  • Projet piscine extérieur © DRD Architecture
  • Projet piscine intérieur © DRD Architecture

Le permis de construire de la nouvelle piscine intercommunale, déposé par Caux Estuaire en août 2015, a été accordé par la mairie de Saint-Romain-de-Colbosc le 22 décembre 2015. La phase PRO du projet se termine actuellement, ce qui laisse espérer un début de chantier fin 2017.

Historique

En 2012, le Conseil Communautaire de Caux Estuaire a fait le choix de la construction d’un nouvel équipement aquatique suite au constat du vieillissement de la piscine existante.

En 2013, un concours de maîtrise d’œuvre sur esquisse a été lancé et le 17 janvier 2014, le cabinet DRD architecture a été retenu. Durant l’année 2014, le projet, sobre, intemporel et évolutif, a été étudié d’abord en phase d’Avant Projet puis en phase d’Avant Projet Définitif. Durant ces phases d’étude et en concertation entre le cabinet d’architecture et les services de Caux Estuaire, l’aménagement intérieur de l’établissement a évolué pour répondre au plus près à une optimisation de fonctionnement et de satisfaction de l’usager.

 

Principales fonctionnalités

Composée d’un bassin de natation de 25 m de longueur, par 5 lignes d’eau (profondeur : 130 à 200 cm), d’un bassin mixte natation/ loisirs/animation de forme libre de 125 m², d’une lagune de jeux sèche de 125m² pouvant accueillir les enfants de 0 à 9 ans et, enfin, d’un bassin extérieur nordique de 200m², la piscine pourra renforcer son attractivité, grâce à ces équipements différents de ceux proposés dans les piscines des territoires voisins.

D’un point de vue technique, les différents choix de mode de chauffage et de déshumidification de l’air ont été étudiés plus en profondeur. Le choix s’est finalement porté sur deux chaudières gaz couplées à un système de pompe à chaleur à absorption. Ce système, bien qu’un peu plus onéreux à l’investissement, permet une grande récupération des énergies et garantit donc un retour sur investissement court et par conséquence une maîtrise des consommations à moyen terme.

Aussi, la maîtrise du foncier n’appartenant pas à Caux Estuaire et le problème de la gestion pluviale de l’équipement et du quartier ont eux aussi été étudiés durant ces deux phases. Au-delà de l’équipement, Caux Estuaire a pris en compte les eaux pluviales venant de l’ensemble du quartier de l’espace Henri Odièvre pour en améliorer la gestion.

 

En savoir plus