Projets d’avenir

Nouveau centre aquatique

  • Projet piscine extérieur © DRD Architecture
  • Hall d\'entrée © A26 Architecture
  • Acces bassin sportif © A26 Architecture

Bien plus qu’une piscine ! En 2019, le nouveau centre aquatique intercommunal ouvrira ses bassins au public et dévoilera son concept original alliant notamment un bassin nordique, une lagune de jeux, un grand et un petit bassins couverts dans un cadre paysager harmonieux. Un plus pour l’attractivité de la Communauté de Communes.

Bassin sportif © A26 ArchitectureLagune de jeux © A26 ArchitectureBassin nord © DRD Architecture

Une vocation familiale, de loisirs et éducative

D’ici quelques semaines débutera le chantier de construction du nouvel équipement aquatique. Lancé depuis plusieurs années, le projet a bénéficié d’études complémentaires qui ont permis de valider ses principes architecturaux, d’affiner ses objectifs, d’enrichir le
contenu de l’offre et de conforter l’emplacement choisi pour sa réalisation. Les élus ont donc confirmé la vocation familiale, de loisirs, et éducative du futur centre aquatique avec la création de fonctionnalités inédites comme la lagune de jeux pour les enfants, les plages
extérieures et bien sûr le bassin nordique : ce bassin extérieur chauffé, accessible depuis l’intérieur par un sas aquatique, sera une véritable extension des bassins couverts. A l’horizon de la rentrée 2019, les habitants de Caux Estuaire pourront apprécier la qualité d’un bâtiment à la fois fonctionnel et esthétique.

Conçu pour la détente et les loisirs comme pour le plaisir sportif, le futur équipement renouvellera l’idée même que l’on se fait d’une piscine, en apportant de nouvelles fonctions susceptibles d’attirer un public plus nombreux et plus familial. L’équipement sera  également accessible durant la pause méridienne. Quant aux amateurs d’activités aquatiques, dont les juniors et les seniors, le nouveau complexe permettra de poursuivre et amplifier l’offre d’activités aquaforme et de loisirs (complémentaires à l’apprentissage de la
natation) déjà enrichis par Caux Estuaire depuis 2013.

La capacité d’accueil, supérieure à la piscine actuelle, devrait largement dépasser les 56 000 usagers actuels par an, remplissant à la fois les fonctions d’éducation inscrites dans la politique volontariste d’apprentissage de la natation auprès des élèves de primaire et de  collège et jouant un rôle important pour favoriser le vivre ensemble.

Le point de vue de l’architecte

Choisi pour élaborer ce projet structurant, l’agence A26 Architectures a veillé à l’intégration paysagère du projet (sur le modèle du clos-masure) et à son organisation fonctionnelle entre les zones d’accueil, de vestiaires, de bassins et de plages. « La répartition des espaces a été travaillée en respectant l’idée de la promenade architecturale qui, grâce à la transparence, permet intuitivement à l’usager de  s’orienter, en intégrant les différents flux de publics », explique Mickaël Postel, l’architecte en charge du projet. Côté façades, le bâtiment sera traité comme une dentelle de bois grâce à un bardage en lames de bois verticales qui englobera la totalité du centre aquatique. « D’apparence monolithique, l’ensemble abritera pourtant des espaces distincts qui bénéficieront ainsi d’un apport  d’éclairage naturel, précise l’architecte. Les équipements techniques retenus offriront une grande performance énergétique afin
d’optimiser les coûts de fonctionnement et répondre aux objectifs environnementaux ». L’approche économique est donc aussi écologique.

Remplacer un équipement vieillissant

Le projet est une réponse à la dégradation continue et irréversible des conditions d’exploitation de l’actuelle piscine. « Construite en 1976, elle affiche des coûts de fonctionnement très élevés sans pour autant répondre aux attentes actuelles des usagers », confirme Didier Sanson, président de Caux Estuaire. Chaque arrêt technique réglementaire révèle de nouveaux problèmes qui confirment que
la piscine arrive en fin de vie, « comme la plupart des établissements construits en France à cette époque dans le cadre du plan 1000 piscines », poursuit Didier Sanson : carrelages défaillants, toiture mobile inutilisable, coûts énergétiques… tous les voyants virent à l’orange voire au rouge.

Un équipement complet et un budget maîtrisé

Le futur équipement sera capable de répondre aux attentes des différents publics :

  • un bassin de natation de 25 m de longueur par 5 lignes d’eau de 1,30 m à 2,00 m de profondeur un bassin mixte natation / loisirs / animations de 125 m²
  • une lagune de jeux de 125 m² pouvant convenir aux tout petits et aux enfants jusque 12 ans
  • un espace extérieur dédié à la détente adulte, dont un bassin nordique de 200 m²
  • 500 m² de plage engazonnée idéalement exposée au sud et accessible depuis le hall des bassins

Le budget de travaux s’élève à 8 millions d’euros HT, financé sur fonds propres et sur emprunt. Des subventions ont été sollicitées auprès de financeurs publics.

En savoir plus