Projets d’avenir

Pôle Métropolitain de l’Estuaire de la Seine

  • Pont de Normandie © P.Godreuil
  • Belvédère © P.Godreuil
  • Pont de Normandie 2 © P.Godreuil

Nicole Klein, préfète de la Région Normandie, préfète du Département de la Seine-Maritime, a signé le 20 décembre 2016, l’arrêté de création du Pôle Métropolitain de l’Estuaire de la Seine. Une décision qui récompense le travail des élus des 12 communautés d’agglomération et communauté de communes qui portaient ce projet dans le cadre de l’Association pour la Création d’un Pôle Métropolitain de l’Estuaire de la Seine (ACPMES).

Carto Pôle Métropolitain de l'Estuaire de la Seine Carto

Dans la continuité des travaux de préfiguration menés par l’Association pour la Création d’un Pôle Métropolitain de l’Estuaire de la Seine (ACPMES), les membres du pôle métropolitain souhaitent développer leur coopération autour des enjeux d’attractivité de développement économique, de mobilité, de santé et d’environnement.

Le pôle métropolitain ainsi constitué aura pour vocation de fédérer les territoires adhérents autour de projets communs et d’un plan d’actions pluriannuel reposant sur 4 principes :

  • Partager des bonnes pratiques: partager les connaissances pour la GEMAPI, mettre en commun les expériences pour l’élaboration des documents d’urbanisme, partager un cadre méthodologique pour l’élaboration et la mise en œuvre des plans Climat Energie (PCAET), réfléchir ensemble sur l’optimisation de la gestion des déchets, mettre en réseau les collectivités du territoire estuarien ayant des enjeux communs.
  • Agir à la bonne échelle: développer le gérontopôle Seine Normandie suite à la préfiguration engagée par l’ACPMES, développer la plateforme open data de l’estuaire, établir des interconnexions entre les itinéraires de randonnée du territoire estuarien, coordonner un développement concerté de la méthanisation, poursuivre et donner plus de lisibilité à l’opération des marchés des producteurs de pays, renforcer et promouvoir davantage la navette maritime de l’estuaire durant la saison estivale.
  • Faire connaître: montrer aux visiteurs normands, français et du monde entier la richesse et les beautés de l’estuaire, engager des actions afin de faire des habitants de l’estuaire, des ambassadeurs de leur territoire,  soutenir les grands évènements permettant la promotion de l’estuaire, développer les tournages de films et l’attractivité du territoire en matière de 7ème art en travaillant en partenariat avec le Pôle Image de Normandie,  créer des actions de promotion auprès de certaines cibles prioritaires à l’étranger sur des marchés à fort potentiel touristique, travailler autour de l’ambition de la Région Normandie de  présenter sa candidature à l’exposition universelle 2025.
  • Se faire entendre: se positionner dans les démarches stratégiques de la Vallée de la Seine, faire du lobbying en faveur de l’amélioration du service ferroviaire passager et fret, contribuer aux schémas régionaux, répondre à des appels à projets et des appels à manifestation d’intérêt.

Le pôle métropolitain se présente comme la construction d’une instance de coordination au service des EPCI respectant les compétences de chacun d’entre eux, et se définit comme une communauté de projets.

 

Les différentes fusions de territoires ont porté à 10 le nombre d’EPCI adhérentes :

  • Communauté de Communes du Canton de Criquetot l’Esneval
  • Communauté d’Agglomération Fécamp Caux Littoral
  • Communauté de Communes Campagne de Caux
  • Communauté de Comunnes Caux Estuaire
  • Communauté d’Agglomération Caux Vallée de Seine
  • Communauté de l’Agglomération Havraise
  • Communauté de Communes du pays de Honfleur – Beuzeville
  • Communauté de Communes Roumois Seine
  • Communauté d’Agglomération Lisieux Normandie
  • Communauté de Communes Cœur Côte Fleurie

 

Données clés du Pôle Métropolitain de l’Estuaire de la Seine :

  • Superficie : 251 405 hectares
  • Population : 528 692 habitants
  • Une zone économique de 202 829 emplois
  • Logements : 268 660 
  • Résidences secondaires : 33 808
  • Densité : 210 habitants au km²